NON-JAZZ

21/04/17






NO LAGOS + le Non_Jazz joint venture
proudly presents /

LES HÔPITAUX / paris
Duo franco-australien, post-post-indus et post-neo no wave minimalo-maximaliste & méta-incadescent.

Batterie électronique furax, guitare en feu, chant-cri primal, boucles qui clashent : leur musique se dépense et se danse avec frénésie sur les débris d'un rock exsangue et d'une techno livide & démembrée.

Indispensable.

MAMIEDARAGON / paris marseille paris
"Non brutisme post noise post mama post tout Paris"

Trois filles, un garçon : peut contenir des traces de : Areva, Mariachi, Le Gros.

Une basse lancinante et post-groove, une batterie qui n'en pense pas moins, une guitare-bistouri,
des boucles de bandes détournées, des bouts de poésie agit-pop portés par un chant scandé /
mélo-déclamatoire.

Cela commença par un travail en solitaire sur des boucles de k7 dénichées aux Puces, auxquelles petit à petit
s'ajoutèrent une voix mal assurée et une basse faussement baltringue.

Puis, quelques rencontres et coups de hasard plus loin, le projet s'amplifie, le line-up se cristallise, et
un beau jour, LE groupe et le son sont nés, avec donc Blanche (à la batterie), Jeanne (à la basse), Nina (à la guitare) et Thomas (aux textes-voix).

ERO BABAA / paris
Duo franco-québécois le plus viril de la capitale, et ce depuis une bonne douzaine d'années.

ZARAZ WAM ZAGRAM / pl bagnolet post-paris
Povera electronics / tapes + bcp de poussière.

Fausse (post-)noise.

"je n’aurais pas été déçu de rater le set de cet artiste expérimental électronique, pour être franc, et étant donné que je me sentais comme si j’étais en retard, j’avais pensé que, peut-être, ce scénario se produirait. Enfin, je n’étais pas aussi chanceux, et donc, j’étais soumis à un artiste sans chant, le péril rouge de l’enfer
de Monsieur No Lagos barbu, et …. la musique de Zaraz Wam Zagram en a à la pelle (comme toute la musique sans chant, si je ne me trompe pas), et en plus, il est loin d’être l’artiste expérimental électronique le plus intéressant que j’ai jamais vu, et donc …. c’est dommage que je ne l’aie pas raté. Voilà."

Fly : Thomas No Lagos /

http://nnjzz.tumblr.com/