Lancement octopusnotes 7

27/10/16- 18h30


Chaque numéro de la revue octopusnotes se compose de trois éléments : l’opus, une recherche universitaire rédigée par un étudiant de master ou de doctorat, le propos, un entretien d’artiste réalisé par un critique ou commissaire d’exposition et la note, une édition produite par un artiste invité.

Opus
Franz West : Du Passstück à la Legitime Skulptur (1973 – 1990)
L’étude de Juschka Marie von Rüden peut être présentée comme une introduction à la notion d’« interactivité » dans l’œuvre de Franz West. L’auteur aura choisi d’y considérer comme égale la valeur de témoignages – ceux de l’artiste lui-même ou de ses proches collaborateurs, Eva Badura-Triska, Jenny Feldmann et Ferdinand Schmatz dont les entretiens inédits sont retranscrits en annexes – à celle d’études critiques. En choisissant de décrire les débuts de sa carrière à travers les souvenirs de ceux qui l’ont connu, elle aura fait ressortir les reliefs nécessairement imprécis, contradictoires et accidentés, d’une période jusqu’ici rarement étudiée sinon pour tenter d’y voir les signes avant-coureurs de son succès.

Propos
Queer Space
Aaron Betsky est l’auteur d’un ouvrage paru en 1997, Queer Spaces , représentant une des premières tentatives de croisement de l’histoire de l’architecture avec les théories des gender studies. Il y décrit les principales qualités de lieux devant permettre l’exercice de soi, le soin du corps, et tente de dessiner, des fêtes d’Adonis jusqu’aux soirées du Studio 54, de l’appartement d’Oscar Wilde aux premières constructions de Charles Moore, les contours d’une pensée de l’espace queer. L’essai introductif d’Evan Moffitt, At Home, Out of Place, introduit l’entretien qu’il a réalisé avec Aaron Betsky en interrogeant l’actualité de son ouvrage.

Notes
Ulla von Brandenburg, Sans Titre.

http://octopusnotes.fr/