PRIVÉS D'IMAGES - FDP
03/04/18 - 07/03/18

Au FDP
73 rue Philippe de Girard
75018 Paris

Rétrospective des films de Guy Debord
3-7 avril 2018, Le FDP, 73 rue Philippe de Girard, Paris 18ème.

Evénement accompagné d'une présentation de documents relatifs à l'œuvre cinématographique de Guy Debord. Son premier film, «Hurlements en faveur de Sade» (1952) et son dernier film, «Guy Debord, son art, son temps» (1994), seront présentés dans l'espace d'exposition en continu.
L'espace sera ouvert dès 18h tous les jours du mardi 3 avril au vendredi 6 avril.

Programme :
Mardi 3 avril, 19h, «Sur le passage de quelques personnes à travers une assez courte unité de temps», 1959, 18min, et «Critique de la Séparation», 1961, 17min

Mercredi 4 avril, 19h, «La Société du spectacle», 1973, 90min

Jeudi 5 avril, 20h, table ronde, et projection de «Réfutations de tous les jugements, tant élogieux qu'hostiles, qui ont été jusqu'ici portés sur le film "La Société du spectacle"», 1975, 20min

Vendredi 6 avril, 20h, «In Girum imus nocte et consumimur igni», 1978, 105min

Samedi 7 avril, 15h30-19h,
Atelier et tournoi du Jeu de la guerre

Au Veneto, 22 rue du Département (angle rue Philippe de Girard à 20m du FDP), Paris 18

L’atelier du Jeu de la guerre consistera à s’initier aux règles du jeu puis à y jouer. Des plateaux de jeu seront fournis.

Les amateurs qui ont déjà fabriqué leur propre plateau sont cordialement invités à l’apporter, s’ils y sont disposés.

Guy Debord fait régulièrement état dans ses écrits et œuvres cinématographiques de son goût pour la stratégie – ainsi, dans Panégyrique (1989), on lit : « Je me suis beaucoup intéressé à la guerre [...] J’ai d’ailleurs réussi, il y a déjà longtemps, à faire apparaître l’essentiel de ses mouvements sur un échiquier assez simple [...]. Les surprises de ce Kriegspiel paraissent inépuisables ; et c’est peut-être la seule de mes œuvres, je le crains, à laquelle on osera reconnaître quelque valeur. »

Debord imagine ce jeu dès le milieu des années 1950, il en dépose les règles en 1965, et en fait fabriquer quelques exemplaires dans les années 1970 sous forme de plateau en alliage de métaux, qu’il cherche ensuite à commercialiser sous divers formats avec l’aide de Gérard Lebovici. Il publie en 1987, sous forme de livre co-écrit avec Alice Becker-Ho : Le “Jeu de la guerre”, relevé des positions successives de toutes les forces au cours d’une partie.

FB