← Les films de Guillaume Dustan
(2000-2004)


MERCREDI 29 MAI, 19 h 30, au Luminor Hotel de ville

Pop Life + Songs in the key of moi + film perdu, sans titre (2000)
(19 min + 33 min + 25 min)

présentés par Tim Madesclaire et Philippe Joanny

Pop life, je filme ma chambre avec de la musique adaptée.
Songs in the key of moi, plus ou moins la même chose, c'est un travail sur l'adolescence.

Deux films d’appartement comme première étape vers « the politics of, oooooh, feeling good ! ».


[Film perdu, sans titre], j’ai perdu un film très bien où j’avais filmé Béatrice Cussol dans son atelier en train de peindre et où elle me montrait sa collection de chaussures.

« Mes retrouvailles avec le sexe... sont un peu irisées... mélancoliques... Je me suis branlé... un peu... un peu dans le détail ».
Une journée, chez lui, puis dans le funiculaire de Montmartre pour monter à l’atelier de Béatrice Cussol, puis en redescendant vers Pigalle, puis dans un club jusqu’à sa sortie au petit matin. « Fin d’arrêt interdit ».

On comprend que faire des films, pour Dustan, prend une fonction émancipatrice : « Je retrouve un peu de liberté en faisant ces films parce qu’avec l’écriture j’ai tout un truc politiquement... j’sais pas quoi... correct. »