← Les films de Guillaume Dustan
(2000-2004)


MARDI 25 JUIN, 19 h 30, au Luminor Hôtel de Ville

Pietà (2001) + Ratés (2003)
(19 min + 25 min)

présentés par Paul B. Preciado

Pietà, un film d’amour avec Tristan à Zurich.
Ratés, le dernier film pour l’instant du cycle de Tristan ; on prend la voiture et je le ramène de Lille à Zurich, il me filme, j’ai l’air à moitié mort, c’est très émouvant, si on aime, et puis il filme la route et les camions avec des effets spéciaux naturels, quand on est doué on est doué pour tout comme disait Duras, j’aime bien l’idée qu’il ait filmé un de mes films.


Deux films tournés avec deux ans d’écart. Ils sont construits de manière similaire, sous forme de boucles : Tristan qui dort, sortie, retour à l'intérieur. Ils complètent le cycle de Tristan après Nous (love no end) et Nous 2, mais à la place des commentaires, de la musique et des bruits d'appartement, il y a le silence, les cris au loin, les vrombissements de la ville ou de l'autoroute... 

Le premier à Zurich est enregistré par-dessus un film avec un autre amant, dont on retrouve les images au début et à la fin. « Je crois que y a un truc qui s’est réouvert dans mon cœur, about this boy, and love, and friendship... and brotherly love like this one. »
Le second, sur la route, commence et se termine dans un appartement à Douai, là où Dustan finit par reprendre un poste de juriste en 2003.


« Gem

Brui
Tou
Dou
Je ne sais pas que (je) suis mortel
 
; ) »
(extrait de (...), GD, 2002, à paraître)